Logo Europe Direct

Reconnaître la COVID-19 comme une maladie professionnelle

Les États membres, les travailleurs et les employeurs participant au comité consultatif de l’UE pour la sécurité et la santé sur le lieu du travail (CCSS) sont parvenus hier à un accord sur la nécessité de reconnaître la COVID-19 comme maladie professionnelle dans les secteurs des soins de santé, des services sociaux et de l’assistance à domicile, ainsi que — dans un contexte de pandémie — dans les secteurs où se sont intensifiées des activités entraînant un risque avéré d’infection; ils ont également soutenu une mise à jour de la liste européenne des maladies professionnelles.

Nicolas Schmit, commissaire à l’emploi et aux droits sociaux, a déclaré: «Cet accord constitue un signal politique fort visant à reconnaître l’incidence de la COVID-19 sur les travailleurs ainsi que la contribution essentielle des personnes travaillant dans la santé et les services sociaux, et des autres travailleurs présentant un risque plus élevé de contracter la COVID-19. Sur la base de cet accord, la Commission actualisera sa recommandation sur les maladies professionnelles afin de favoriser la reconnaissance de la COVID-19 en tant que maladie professionnelle par tous les États membres.»

L’accord intervenu hier constitue une étape importante dans la mise en œuvre du cadre stratégique de l’UE en matière de santé et de sécurité au travail pour la période 2021-2027, adopté par la Commission en juin 2021, dans lequel celle-ci a annoncé qu’elle actualiserait pour la fin de cette année sa recommandation sur les maladies professionnelles afin d’y inclure la COVID-19. Ce cadre définit les actions clés qui doivent être menées au niveau de l’UE pour améliorer la santé et la sécurité des travailleurs au cours des prochaines années. L’un de ses objectifs transversaux est d’accroître la préparation à d’éventuelles crises sanitaires futures. Cela suppose également de renforcer le soutien aux travailleurs lors des éventuelles vagues de COVID-19 à venir.

Prochaines étapes

Conformément à l’avis du CCSS, la Commission mettra à jour la recommandation énumérant toutes les maladies professionnelles et les agents susceptibles de causer ces maladies, éléments que la Commission recommande aux États membres de reconnaître. L’objectif est que les États membres adaptent leur législation nationale conformément à la recommandation actualisée. Dès lors que la COVID-19 est reconnue comme une maladie professionnelle dans un État membre, les travailleurs des secteurs concernés qui ont contracté cette maladie sur leur lieu de travail peuvent acquérir des droits spécifiques selon les règles nationales, tel que le droit à une indemnisation.

Contexte

Alors que la situation sanitaire en Europe due à la pandémie de COVID-19 s’améliore et que les États membres lèvent progressivement leurs mesures restrictives, la situation épidémiologique reste grave. Depuis le 12 mai 2022, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a classé […]

Lire la suite sur ec.europa.eu

L'Europe veut reconnaître la COVID-19 comme une maladie professionnelle
© Unsplash / Photographe engin akyurt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cours de groupe / E-learning
2021/2022

L’adhésion annuelle à l’association 19 € et 10 € pour les demandeurs d’emploi, est nécessaire pour toute inscription ou cours à un atelier.

E-learning / Blended learning

  • Face à face pédagogique à distance avec exercices en ligne :
    Sur devis
  • Accès seulement aux exercices en illimité
    100 € pour 6 mois
  • Plateforme de préparation pour les tests
    Forfait de 75€ par test et par langue. Accès illimité pendant 6 mois

LES TARIFS
2021/2022

Adhésion annuelle : 19 € – Demandeurs d’emploi : 10 €

Cours annuels (sauf japonais et Allemand) Cours annuels en japonais

 

 

Japonais et Allemand

Forfait 353.60€*/an (soit 6.80 €/h) pour un module de 52h, et en complément pour l’anglais, le FLE business, l’Espagnol, le Portugais, le Russe et l’Italien, un accès en illimité à des exercices en ligne : 100 € pour 6 mois.

Forfait 285.60€*/an (soit 6.80 €/h) pour un module de 42h, *avec possibilité de paiements échelonnés.
Cours trimestriels pour le Français Langue EtrangèreForfait 272 € (soit 6.80 €/h) pour un module de 40h, avec possibilité de paiements échelonnés.
Stages à thèmeForfait 144€ Stage Japonais/manga : module de 12h sur quatre jours. Atelier de peinture en anglais : module de 12h – 6 séances de 2h.
Cours de conversation en ligne  (seulement anglais et espagnol )Forfait de 68€ /module de 10 h. 1 module par trimestre entre les mois d’octobre et juin.

Cours individuels 

devis sur demande. 

E-Learning/ Blended-Learning

*Face à face pédagogique à distance avec exercices en ligne illimités : Sur devis

*Accès seulement aux exercices en illimité : 100€ pour 6 mois
Plateforme de prépa-ration pour les testsForfait de 75€ par test et par langue. Accès illimité pendant 6 mois.
Les supports pédagogiques sont à la charge du stagiaire.