Le Mot du Président

Publié le Mercredi 19 août 2015
Le mot du président

Bonjour à toutes et tous,

La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/Centre d'information Europe Direct Moyenne Garonne a effectué sa rentrée lors des Portes Ouvertes le 20 septembre. Nous avons pu constater que nos élèves étaient au rendez-vous et nous avons eu le plaisir de recevoir de nombreuses nouvelles inscriptions. En septembre, nous avons accueilli Jagoda Mackowiak, une jeune Polonaise qui passera onze mois parmi nous dans le cadre d'un Service Volontaire Européen. Jagoda s’est déjà bien intégrée.

Cindy Das Neves, une jeune Lot-et-Garonnaise a rejoint notre structure en octobre dans le cadre d'un contrat de travail qui lui confie, entre autres, des missions d'animation.

Bienvenue donc à ces deux nouvelles collaboratrices.

De nombreux projets sont en cours pour les mois à venir (conférences-débat, ciné-débat, animations en milieu scolaire et périscolaire, accueil de personnalités, visites de nos institutions,…). La saison 2014/2015 sera donc riche.

Il est à noter que nos partenaires financiers privés tels que Gifi ou la Société Générale nous restent fidèles.

Quant à notre Union Européenne composée de 28 États qu'en dire?

Née au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, de la volonté d'hommes comme Monnet et Schuman, afin de renforcer les liens commerciaux et assurer par là même la paix entre ses États membres, l'Union européenne a, aujourd'hui, théoriquement, pour objectifs de:

  • Bâtir une union plus étroite entre les Etats et les peuples européens,
  • Sauvegarder la paix et rechercher l'unité politique,
  • Assurer en commun le progrès économique et social

Son fonctionnement actuel repose sur le traité de Lisbonne.

La mandature 2009/2014 n'a pas été un grand cru, et le Président de la Commission Manuel Barroso ne laissera pas un souvenir impérissable. Néanmoins, nous pouvons constater que le Parlement Européen a pris une place qu'il n'avait pas jusqu'alors. Cela a été démontré par l'élection du président de la Commission Jean-Claude Juncker. Le Parlement élit, sur proposition du Conseil de l'Union Européenne, un Président issu de la liste ayant obtenu le plus d'élus à l'élection parlementaire. Un peu plus de démocratie, voilà qui est une bonne chose.

Dans un contexte de crise économique sans précédent, Jean Claude Juncker, s'est donné entre autres objectifs de réconcilier les citoyens avec l'Union Européenne. La mission s'annonce d'ores et déjà difficile. A plus forte raison, dans une période de crise accentuée par l’austérité aucun pays, pas même l'Allemagne qui était donnée en exemple par l'ensemble de la classe politique, n’est épargné.

Dans ce contexte de crise, force est de constater que l'Union souffre de comportements très individualistes de nombreux Etats la composant. Comment comprendre, par exemple, que l'un des 6 pays fondateurs, le Luxembourg, pratique dans l'ombre une optimisation fiscale pour les entreprises (voir le scandale LuxLeaks). Plus clairement il s'agit d'un système d'évasion fiscale organisé. L'Irlande, en la matière n'est pas exemplaire non plus.

La négociation relative au TAFTA ( Traité-Accord de libre-échange Transatlantique) peu transparente, ne favorise pas le retour de la confiance en Europe. Il est urgent, aujourd’hui, avant d’envisager des accords commerciaux avec d’autres grands pays, de réaliser au sein de l’Union, une harmonisation fiscale débouchant sur une réelle solidarité de fait.

D’autres problématiques se posent qu’il faudra résoudre pour partager la fierté d’être européen (défense commune, politique migratoire, protection sociale etc..). La concurrence actuelle entre les États de l’Union est destructive de ce qui fait société et favorise, en particulier, les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) qui cherchent des débouchés commerciaux à bon compte.

Dans un tel contexte, J. C. Juncker semble ambitieux, à preuve son projet de création d'un fonds de 315 milliards d'euros pour relancer l'économie : objectif création de 1, 3 millions d'emplois, d'ici 2017 et 2,3% de croissance au sein de l'Union.... (plus d’infos sur http://ec.europa.eu/invest-eu) Espérons donc que la nouvelle Commission et son Président s'engageront effectivement pour améliorer le fonctionnement de l'Union Européenne et la vie de ses citoyens et réussiront à redonner envie à chacun de se sentir plus Européen.

 

Didier DELANIS.

Laisser un commentaire
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
L'Europe progresse, progressez avec elle en restant connecté.