En Europe, le secteur de la culture se réorganise face au Covid-19

Publié le Lundi 18 mai 2020

Des salles de théâtre vides, des musées fermés, des événements culturels annulés, et des artistes en situation de précarité économique. L’impact de la crise sanitaire mondiale liée au Covid-19 et des mesures de confinement de la population qui ont suivi se ressent particulièrement sur le secteur culturel. Pour continuer de faire vivre la culture en Europe, Etats membres et institutions européennes ont adopté un certain nombre de mesures d’urgences, et réfléchissent conjointement à une sortie de crise.

Le secteur culturel face à la crise

Distanciation sociale oblige, la fermeture des institutions culturelles entraîne une chute importante de leurs revenus. Les musées européens accusent ainsi une baisse moyenne de 80% de leurs recettes, rapporte le réseau d'organisation des musées européens (NEMO) ; et les pertes s'élèvent au total à plusieurs centaines de milliers d’euros par semaine. Les dernières données de l’OCDE indiquent une diminution globale des dépenses culturelles des ménages en Europe, observant une baisse de 7% en Allemagne de 6% en France ou encore de 5% en Italie, depuis la mise en place des mesures de confinement.  Dans un briefing du Parlement européen, la commission de la Culture et de l’Éducation avertit qu’avec la baisse des revenus d’une partie des ménages, "les dépenses culturelles risquent de ne pas être une priorité pour les consommateurs".

En parallèle, plusieurs artistes (acteurs, chanteurs, musiciens…) et institutions culturelles (théâtres, musées, salles de concerts ou d’expositions) ont mis en ligne une partie de leurs productions, actuelles ou passées, afin d’assurer une continuité culturelle pendant le confinement. Cela pose néanmoins plusieurs questions sur ces nouveaux modes de consommation des produits culturels. Après avoir mis à disposition leur travail gratuitement sur internet, les artistes seront-ils en mesure de monétiser à nouveau leur travail lorsque la situation reviendra normale ? Cette situation menace les emplois des plus de 7 millions d'artistes, créateurs et professionnels du milieu culturel européen, dont la date de reprise d'activité est encore inconnue.

Lire la suite

Source : www.touteleurope.eu

 

Laisser un commentaire
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
L'Europe progresse, progressez avec elle en restant connecté.