Covid-19 : soutien de l’UE au secteur du tourisme

Publié le Mardi 23 juin 2020

Le tourisme est un des secteurs les plus touchés par la pandémie de Covid-19. Apprenez-en plus sur la façon dont l'UE protège les entreprises, les emplois et les passagers.

Les restrictions de voyage liées à la pandémie de coronavirus ont mis à mal l'industrie du tourisme. En effet, suite au différentes mesures mises en place afin de limiter la propagation du virus, les revenus devraient chuter de 50% pour les hôtels et les restaurants, de 70% pour les agences de voyage et de 90% pour les compagnies de croisières et les compagnies aériennes.

L'Europe est la première destination touristique au monde. La situation est particulièrement difficile pour les pays européens dont l’économie dépend fortement du tourisme, tels que l'Espagne, l'Italie, la France et la Grèce.

Le 19 juin, le Parlement européen a adopté une résolution sur le transport et le tourisme en 2020 réclamant plus d'efforts pour soutenir les petites et moyennes entreprises touchées par la crise, ainsi que l'instauration d'une nouvelle ligne budgétaire pour aider ce secteur.  Les députés ont déclaré que la crise était une occasion pour moderniser le tourisme dans l'UE en le rendant plus social et écologique.

Selon l'Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies, au 18 mai, 100% des destinations mondiales continuaient à imposer des restrictions sur les voyages, et 75% avaient complètement fermé leurs frontières au tourisme international. Depuis lors, certains pays de l'UE ont progressivement commencé à assouplir ces restrictions.

La situation est compliquée tant pour les voyageurs, qui ont parfois éprouvé des difficultés à rentrer dans leur pays d’origine, que pour les entreprises touristiques qui sont confrontées à de graves problèmes de liquidité en raison du faible nombre de nouvelles réservations et du nombre élevé de demandes de remboursement suite aux annulations. Les compagnies aériennes, en particulier, sont soumises à une pression sans précédent.

Lire la suite

Source : https://www.europarl.europa.eu/

Laisser un commentaire
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
L'Europe progresse, progressez avec elle en restant connecté.