La Commission présente ses premières réflexions sur la construction d'une Europe sociale forte pour des transitions justes

Publié le Vendredi 17 janvier 2020

La Commission présente aujourd'hui une communication sur la construction d'une Europe sociale forte pour des transitions justes. Cette communication explique comment la politique sociale contribuera à relever les défis et à saisir les possibilités d'aujourd'hui, en proposant des mesures à prendre à l'échelon de l'UE dans les prochains mois et en recueillant des avis sur les actions à entreprendre à tous les niveaux dans le domaine de l'emploi et des droits sociaux.

La Commission présente aujourd'hui une communication sur la construction d'une Europe sociale forte pour des transitions justes. Cette communication explique comment la politique sociale contribuera à relever les défis et à saisir les possibilités d'aujourd'hui, en proposant des mesures à prendre à l'échelon de l'UE dans les prochains mois et en recueillant des avis sur les actions à entreprendre à tous les niveaux dans le domaine de l'emploi et des droits sociaux. Ce même jour, elle lance déjà la première phase de consultation des partenaires sociaux – à savoir les entreprises et les syndicats – sur la question des salaires minimums équitables pour les travailleurs de l'UE.

Valdis Dombrovskis, vice-président exécutif pour une économie au service des personnes, a déclaré:

«L'Europe traverse une période de bouleversements. Alors que nous sommes en pleine transformation verte et numérique et que notre population vieillit, la Commission souhaite s'assurer que les personnes restent au centre des préoccupations et que l'économie sert leurs intérêts. Nous disposons déjà d'un instrument à cet effet: le socle européen des droits sociaux. Nous voulons à présent garantir que l'UE et ses États membres, ainsi que les parties intéressées, sont résolus à le mettre en œuvre.»

Nicolas Schmit, commissaire à l'emploi et aux droits sociaux, a déclaré:

«Des millions d'Européens vont voir leur vie active changer ces prochaines années. Nous devons faire en sorte que la main-d'œuvre de demain puisse prospérer. L'économie sociale de marché innovante et inclusive de l'Europe doit être axée sur les personnes: elle doit leur offrir un emploi de qualité assorti d'un salaire adéquat. Aucun État membre, aucune région ni aucune personne ne doit être laissé à l'écart. Nous devons promouvoir sans relâche les normes les plus élevées en matière de marchés du travail, afin que tous les Européens puissent mener une vie digne et ambitieuse.»

Les textes publiés ce jour reposent sur le socle européen des droits sociaux, proclamé par les institutions et les dirigeants de l'UE en novembre 2017. La Commission invite tous les pays, régions et partenaires de l'UE à présenter leur point de vue sur la voie à suivre et leur plan pour réaliser les objectifs du socle. Ces contributions serviront de base à l'élaboration d'un plan d'action pour mettre en œuvre le socle, qui sera soumis à approbation au plus haut niveau politique.

Pour sa part, la Commission présente aujourd'hui des initiatives qu'elle prévoit de mettre en œuvre et qui contribueront déjà à la mise en œuvre du socle de l'UE. En 2020, les actions clés seront notamment les suivantes:

- des salaires minimums équitables pour les travailleurs de l'UE;

- une stratégie européenne en faveur de l'égalité entre les hommes et les femmes et mesures contraignantes en matière de transparence des rémunérations;

- une stratégie actualisée en matière de compétences pour l'Europe;

- une garantie actualisée pour la jeunesse;

- un sommet sur le travail via une plateforme;

- un livre vert sur le vieillissement;

- une stratégie en faveur des personnes handicapées;

- un rapport sur la démographie;

- un régime européen de réassurance chômage.



Ces actions s'appuient sur le travail déjà accompli par l'UE depuis la proclamation du socle en 2017. Cela dit, il ne suffit pas d'agir au niveau de l'UE. La clé du succès est entre les mains des autorités nationales, régionales et locales, ainsi que des partenaires sociaux et des acteurs concernés à tous les niveaux. Tous les Européens devraient avoir les mêmes chances de réussite: nous devons préserver, adapter et améliorer ce que nos parents et grands-parents ont construit.

Lire la suite

Laisser un commentaire
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
L'Europe progresse, progressez avec elle en restant connecté.