[ACTU EUROPE] Nouveau président de la Commission : les chefs d'Etat et de gouvernement prennent position

Publié le Mercredi 29 mai 2019

L'Allemand Manfred Weber ? La Danoise Margrethe Vestager ? Le Français Michel Barnier ? Qui présidera la future Commission européenne ? Le 28 mai à Bruxelles, les chefs d'Etat et de gouvernement ont indiqué qu'ils comptaient bien garder la main sur le processus de sélection. Mais les négociations s'annoncent complexes... aussi bien entre Paris, Madrid et Berlin, qu'avec le Parlement européen.

Tirer les enseignements des élections européennes pour redistribuer les postes clés de l'Union... Voilà de quoi occuper, au moins jusqu'à la fin du mois de juin, les longues nuits bruxelloises. Et voilà donc ce qui était au menu le 28 mai, deux jours après la fin du scrutin, d'un dîner informel des chefs d'Etat et de gouvernement.

Beaucoup de postes sont à pourvoir, de Bruxelles à Francfort. Président du Parlement européen, du Conseil européen, de la Banque centrale européenne. Haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères. Et surtout : président de la Commission européenne.

La répartition s'annonce complexe, tant les cartes ont été rebattues lors des européennes. Et tant l'équilibre entre Est et Ouest, grands et petits pays, hommes et femmes, ou encore tendances politiques est difficile à tenir.

Mardi soir, dans un premier temps, les dirigeants des 28 Etats membres ont donc chacun exposé à la table des négociations les critères qui devraient, selon eux, présider au choix du nouveau président de la Commission européenne. En creux, selon la chancelière allemande Angela Merkel, quatre noms ont été suggérés. Mais tous les dirigeants ne sont pas d'accord, en particulier Berlin et Paris. Et à cette équation s'ajoutent les eurodéputés, qui devront valider par un vote à la majorité absolue le candidat proposé par le Conseil européen.

Renouvelé avec un taux de participation en nette hausse par rapport à 2014, le Parlement européen a d'ailleurs estimé mardi, par la voix de son président Antonio Tajani, qu'il était "déterminé à jouer un rôle clé dans le choix du prochain président de la Commission européenne".

Lire la suite

[Source : touteleurope.eu]

Laisser un commentaire
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
L'Europe progresse, progressez avec elle en restant connecté.