[ACTU EUROPE] Commission européenne : la nouvelle équipe d'Ursula von der Leyen largement approuvée par le Parlement européen

Publié le Jeudi 28 novembre 2019
Ursula von der Leyen, le 27 novembre 2019 après le vote d'investiture au Parlement européen - Crédits : Capture d'écran / Parlement européen

La Commission von der Leyen entrera donc en fonction le 1er décembre. Ce mercredi 27 novembre, le nouveau collège de commissaires européens a obtenu l'approbation du Parlement européen. Plusieurs eurodéputés, dont les Verts, ont refusé de signer un "chèque en blanc", mais la victoire est large : 461 voix "pour", 157 votes "contre" et 89 abstentions.

En juillet dernier, le nouveau Parlement européen avait annoncé la couleur : l'Allemande Ursula von der Leyen (droite modérée) n'avait été élue à la tête de la Commission européenne qu'à neuf voix près. En septembre et octobre, les eurodéputés avaient ensuite confirmé leur intention de peser de tout leur poids dans le processus de sélection de la future équipe dirigeante : les candidatures de trois commissaires avaient été retoquées. Y compris celle de Sylvie Goulard, du jamais vu en France.

Ce mercredi 27 novembre à Strasbourg, plusieurs groupes politiques ont encore fait comprendre qu'ils ne signeraient plus de "chèque en blanc". Ursula von der Leyen peut tout de même souffler. Son collège a finalement été largement approuvé par 461 voix contre 157 et 89 abstentions.

Sa famille politique (le Parti populaire européen, PPE) a logiquement voté "pour". La nouvelle présidente de la Commission européenne a également bénéficié du soutien des centristes libéraux (Renew Europe), des sociaux-démocrates (S&D) malgré quelques défections, notamment du côté des socialistes français, et de la moitié des Conservateurs et réformistes européens (ECR, droite radicale).

Les Verts, en revanche, ont préféré réserver leur jugement à l'aune des actions concrètes à venir (la plupart d'entre eux se sont abstenus), tandis que l'extrême droite et l'extrême gauche ont voté contre.

Ursula von der Leyen rappelle ses priorités

"Notre union va s'embarquer pour une transformation qui touchera toutes les parties de notre société et de notre économie", a déclaré Ursula von der Leyen à l'ouverture de la séance, non sans saluer l'héritage de son prédécesseur Jean-Claude Juncker, "un grand européen".

En 45 minutes, la nouvelle présidente de la Commission européenne, qui prendra donc ses fonctions dans quelques jours, a rappelé les priorités qui guideront son action pendant les cinq prochaines années.

"En tant que première femme présidente de la Commission, j'affirme que chaque membre de mon collège aura un cabinet équilibré hommes-femmes pour la toute première fois", a d'abord lancé Ursula von der Leyen, avant d'entrer dans le vif du sujet : "Mon message est simple, commençons à travailler".

Travailler pour le climat, d'abord, une "question existentielle pour l'Europe et le monde". "Il n'y a pas un instant à perdre", a soutenu la présidente, en appelant à des "investissements massifs", "justes et ciblés". "Le Green deal européen est un must pour la santé de notre planète, de ses habitants, ainsi que de notre économie." Et d'ajouter, sans parvenir à remporter la confiance des Verts pour autant : "Le commissaire Phil Hogan s'assurera que nos futurs accords commerciaux incluront un chapitre sur le développement durable".

Lire la suite

Source : www.touteleurope.eu

Laisser un commentaire
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
L'Europe progresse, progressez avec elle en restant connecté.