Des jeunes unis comme à Eysses : une rencontre entre l’Histoire et l’Avenir.

Publié le Lundi 25 février 2019

Le week-end du 23-25 février a eu lieu la 75ième commémoration de l’insurrection d’Eysses. La Maison de l’Europe 47 était partenaire de l’organisation de ce rassemblement international avec l’Association Nationale d’Eysses, Mémoire Vive, L’Amicale du camp de concentration de Dachau, Mer 47, la Direction du Patrimoine et des Archives au Ministère de la Défense, et le soutien de la région Nouvelle Aquitaine, du département Lot-et-Garonne, de la ville de Villeneuve-sur-Lot, des communes d’Ouradour-sur-Glane, Tulle, Compiègne, Lacapelle-Biron et Penne d’Agenais. En effet, des jeunes venus de 13 pays européens différents et d’horizons variés se sont rassemblés autour du thème de la résistance et de la prison d’Eysses.

Tout a commencé vendredi lorsque, après un repas de bienvenue, les invités se sont rendus à Lacapelle-Biron pour une rencontre avec l’association Mémoire Vive et une commémoration au Mémorial de la déportation, dirigée par le Maire de Lacapelle, M. Saint-Béat. Les évènements survenus à Lacapelle le 21 mai 1944 ont été rappelés au public dans un discours émouvant. Des jeunes capelains ont accompagné le Maire dans un dépôt de gerbe, puis les jeunes européens ont chacun déposé des roses autour du monument. La foule s’est ensuite rendue à la Mairie où ont été présentés deux objets importants de l’histoire du village : la tenue d’un déporté revenu des camps, et le tambour avec lequel les hommes avaient été appelés sur la place du village le jour de la rafle. Tout le monde s’est ensuite retrouvé autour du verre de l’amitié pour discuter ensemble. Le soir, les participants ont assisté au vernissage de l’exposition sur la déportation à Dachau à la Maison de la Vie Associative (MVA) en présence du Conseil Municipal des Jeunes de Villeneuve-sur-Lot. La mairie de Villeneuve-sur-Lot a offert aux jeunes européens un cadeau de bienvenue. Après quoi, une projection du film de Stéphane Bihan « Eysses, une épopée résistante » a été suivie d’un débat dirigé par Corinne Jaladieu, professeure et docteure en histoire, débat portant sur l’histoire d’Eysses et de la Résistance, mais aussi sur les leçons à en tirer pour l’avenir, notamment dans le contexte actuel.

Le samedi 23, le matin, les jeunes ont suivi une visite historique et architecturale de Villeneuve-sur-Lot. La bastide leur a été présentée, ils ont visité l’église Sainte Catherine et la Chapelle de Notre-Dame. Après avoir déjeuné à la MVA, les participants se sont rendus à la gare de Penne pour une présentation du pôle mémoire en compagnie d’un ancien d’Eysses, déporté comme les autres Résistants détenus à la Centrale, de cette gare jusqu’aux camps. Un hommage à Georges Charpak a été présenté par Yves Quéré, en présence de Mme le Consul d’Italie et Mme le Consul d’Allemagne. Puis les jeunes ont participé aux dépôts de gerbes et lâchés de ballons commémoratifs. Tout le monde s’est ensuite rendu au cimetière Ste Catherine pour une cérémonie sur la tombe des fusillés d’Eysses. Les jeunes ont lu des poèmes en Espagnol, Français et Russe en hommage à ces hommes. Le soir les participants ont assisté à une lecture scénarisée d’extraits de « l’Ordre du jour » d’Eric Vuillard (prix Goncourt 2017) par Jean Pierre Nercam au centre culturel de Villeneuve-sur-Lot.

Le dimanche, après deux courtes cérémonies devant la stèle près de la mairie de Villeneuve et devant le monument place de la Révolution, les participants se sont rendus à la cérémonie officielle dans la prison d’Eysses devant le Mur des fusillés. Les jeunes ont assisté les porte-drapeaux dans leurs fonctions et aidé aux dépôts des gerbes de fleurs sur la stèle mémorielle. Un vin d’honneur a été organisé à l’hôtel de Ville, permettant aux jeunes et moins jeunes participants d’échanger à nouveau sur tout ce qu’ils avaient appris pendant ces trois jours commémoratifs. L’après-midi, un match de rugby à XIII était organisé pour les jeunes européens venus participer à ces trois jours de commémoration.

Ces 3 jours de commémoration, en présence de jeunes européens de nationalités différentes ont permis de faire un pont entre l'Histoire, le présent et l'Avenir, et de rappeler l'importance de voter aux élections européennes du 26 mai.

Laisser un commentaire
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
L'Europe progresse, progressez avec elle en restant connecté.