La rivière Peta : une zone naturelle et récréative à protéger

Publié le Jeudi 23 août 2018

Située  au  Sud de  la  ville,  la  rivière  Peta offre  un  véritable  théâtre  de  nature  aux

habitants d’ Oradea.  Le  cours d’eau prend  sa  source  dans  le  lac  Venus  et  vient  se  jeter

quelques  kilomètres  plus  loin , dans  la  rivière  Crisul  Repede.  Cette  zone  naturelle  recueille

une multitude d’espèces végétales et animales, qui constituent ensemble un écosystème

unique.  Aux  e spèces les plus communes, comme le Noyer, l’Acacia ou le Canard colvert ,

s’ajoutent  des  plus rares, à l’image des différents hérons, libellules  et  reptiles  (serpents,

lézards  mais  aussi  tortues) .  En  ouvrant  bien  les  yeux,  nous  pouvons  également  apercevoir

une flore riche et très diversifiée, qui constitue  une réelle source de nourriture indispensable

à  la  survie  de  nombreux  animaux  et  insectes,  notamment  les  pollinisateurs  qui  se  raréfient

dangereusement. Pourtant, grâce à eux, vous pourrez apprécier les divers fruits des arbres

qui jonchent la rivière, spécialement  les prunes durant l’été, aussi délicieuses naturelles que

préparées  en compote ou en confiture .

 



En plus d’être un lieu d’abris pour la fa une et la flore, la rivière  Peta est aussi un lieu récréatif,

où  petits et grands  peuvent se retrouver  à tout moment  de  la journée. Tout  au  long  de son

sillon s’étend une piste pédestre et cyclable, qui permet un réel dépaysement par rapport au

reste de la ville. Afin de dynamis er le lieu,  plusieurs aires de jeu et de sport ont été installées ,

offrant aux habitants la possibilité de s’ adonner à  leurs  loisirs  au  contact de  la  nature.  Plus

récemment, en 2014, le parc Salca fut aménagé sur plus de deux hectares, à proximité de la

zone  commerciale Lotus. Terrains de jeu, kiosques, fontaines à eau...tout fut pensé pour

établir une relation harmonieuse  entre les citadins et l’environnement local .

 

 

Malgré  tous ces  atouts,  la  rivière  Peta  cours  un  grand danger,  notamment  en  raison  des

activités  humaines. En e ffet, les sources de pollution necessent de se multiplier, que ce soit

par les déchets abandonnés par les passants, par les égouts ou également par les activités

industrielles.  Désormais, les déchets en plastique font partie intégrante du pa ysage...

Il est plus que jamais temps d’agir pour préserver cet équilibre naturel. En effet, même si elle

n’abrite pas de grands mammifères comme les ours ,  ou des espèces végétales endémiques,

la rivière Peta représente localement l’un des plus importants lieux naturels d’Oradea. Ainsi,

des petits gestes au quotidien peuvent permettre de limiter la pression humaine sur le milieu,

et  assurer  la  sauvegarde  de l’ écosystème.  Il  est  par  exemple  possible  de jeter  ses  déchets

dans  les  poubelles  et  non  pas  dans  la  nature  ou  sur  la  voie  publique, de limiter  sa

consommation  de  produits  avec  des  emballages  plastiques (pailles,  bouteilles,  poches),  ou

encore  de  sensibiliser  les  enfants  au  respect  de  la  nature  dès  leur  plus  jeune  âge,  car  ce

sont eux les futurs acteurs de la protection des écosystèmes.



N’oubliez pas : « Dans un environnement qui change, il n’y a pas de plus grand risque que

de rester immobile. »

 

Mathilde Barbé, volontaire pour le « Green City Project », à Oradea

10 août 2018

Article en anglais : https://oraseverzi.wordpress.com/2018/08/13/the-peta-river/

“The Peta River: a natural and recreational area to protect”

hosted by

Fundatia Life Tineret

 

Laisser un commentaire
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
L'Europe progresse, progressez avec elle en restant connecté.